La vie n'est pas cette que je croyais.
Les rêves de l'enfance, disparaissent avec le temps. Mais pourquoi devraient-ils s'en aller, avec l'imagination, en grandissant ? La vie change.
la vie
19916
post-template-default,single,single-post,postid-19916,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.4,vc_responsive

La vie n’est pas celle que je croyais.

Dans la vie il faut,
une imagination débordante.

Les enfants sont sans passé et c'est tout le mystère de l'innocence de leur magique sourire. Milan Kundera

Petite, pendant longtemps je pensais que papa c’était le plus fort. Je pensais que maman savait tout. Je pensais qu’une fois grande je serai une princesse. Je pensais que mes proches, seraient toujours là. Je pensais qu’être une grande c’est bien. Je pensais fermement que l’école, c’était tout aussi dur que le travail des adultes. Je pensais que j’étais assez grande pour tout comprendre de la vie. Je pensais que la mort n’était qu’un mythe inventé pour faire peur aux enfants. Je pensais que le grand méchant loup allait venir me manger dans mon sommeil, si j’avais fait une bêtise. Je pensais que la vie des grands, c’était bien mieux que celle des enfants. Je pensais qu’il y avait des monstres sous mon lit. Je pensais que les sirènes et les fées existaient.

Je pensais que les étoiles dans le ciel, c’était des personnes qui avaient réussi à monter jusqu’au le ciel. Je pensais que…

Et puis, un jour, je suis devenue grande,
le jour tant espéré est arrivé !

Mais la veille du grand jour, j’avais ce stress que l’on a tous avant un évènement important. J’avais du mal à dormir. Parce que finalement devenir une grande, ça fait un peu peur.

J’ai réalisé que tout était faux. J’ai appris que finalement la vie est plus dure qu’elle n’y paraît. Mes rêves de devenir une princesse ont disparu. J’ai découvert que la mort est loin d’être le mythe que j’aurai voulu. Je me suis rendue compte qu’être grande, ce n’est pas du tout ce que je croyais. Le mot « jouer » n’existe plus vraiment dans ce nouveau vocabulaire. Par moment j’ai même fini par regretter l’époque où j’allais seulement à l’école. Ainsi j’ai réalisé que même en grandissant je n’arrivais pas à tout comprendre de la vie. Je regrette parfois les journées à jouer en toute insouciance. J’ai appris avec regret que les sirènes n’existent pas. Et puis un beau jour, on m’a dit que ces sublimes étoiles que je regardais avec des yeux émerveillés ne sont finalement, que des grosses bulles de gaz à des milliers de kilomètres.

La vie n’est jamais ce que je crois, c’est pourquoi, il faut voir au de-là des apparences, lire entres les lignes et se faire ses propres idées. L’existence est pleine de surprises et de challenges. Apprendre à ne plus avoir peur, pour se dépasser et dépasser la vie qui complique toujours les choses. J’ai tendance à penser que je suis en sécurité, que ce que je possède est acquis et que mes différentes relations ne changeront pas. Alors, que l’on peut tout perdre du jour au lendemain. Mes rêves d’enfants se sont envolés en grandissant, tout comme mon innocence quand je suis devenue une grande personne.

J’ai perdu cette étincelle, certes, elle me rendait naïve, mais elle me faisait voir un monde pleins de merveilles, et me donnait des étoiles dans les yeux. Je pense que l’on devrait garder quelque part dans notre coeur, notre âme d’enfant, pour continuer à s’épanouir en rêvant, et en prenant du recul face aux difficultés de la vie. J’ai envie de continuer à avoir cette excitation avant d’ouvrir mes cadeaux, même si le père noël n’existe pas. Je n’ai pas peur de passer pour une gamine, je pense qu’on a le droit d’y croire encore, de croire en toutes ces petites choses, aux sirènes, aux fées, aux petits hommes verts… L’imagination, est un monde vaste pleins de possibilités !

Alors asseyons-nous 2 minutes, fermons les yeux et imaginons une vie meilleure,
retournons au pays de l’enfance, parce qu’au fond on a tous gardé notre âme d’enfant.
La vie n’est pas celle que je croyais…
Mais je continue à rêver, et surtout j’ai l’espoir de réaliser mes rêves.
Alors continuons à rêver et vivons nos rêves…

JOURNAL

Mon article précédent – Croyez en vous-même.

No Comments

Post a Comment