Le retour à la vie Parisienne #1
Un retour à Paris depuis déjà 3 ans, c'est une nouvelle vie pour Manon A. Elle a aujourd'hui pleins d'histoires et de souvenirs à raconter.
Retour à Paris
19452
post-template-default,single,single-post,postid-19452,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.4,vc_responsive

Le retour à la vie Parisienne #1

Paris, ville de mon enfance,
et de mon présent.

Le temps passe vite, et me voilà de retour à Paris depuis déjà presque trois ans. Je suis arrivée avec un BAC Arts Appliqués en poche, et une colloc. Aujourd’hui, je suis BAC +2, j’ai des amis géniaux, une nouvelle école, pleins de souvenirs et d’histoires à raconter.

J’attendais ce retour à la capitale depuis tellement temps.
J’ai cru que ce jour tant espéré n’arriverait jamais,
et me voilà aujourd’hui presque 3 ans après mon retour.

Je suis née à Paris et j’y ai grandi presque 10 ans, avant que mes parents décident de m’emmener avec eux vivre à la campagne. Pendant que mes soeurs restaient à Paris, avec le reste de la famille, j’ai été apprivoisé la campagne et ses habitants. Oui j’ai bien dit apprivoisé, car oui comme la légende le dit. Un parisien n’est pas bien accueillit à la campagne. Enfin pour faire simple, tout le monde savait qui j’étais, la nouvelle, la petite parisienne, celle à qui il ne fallait surtout pas adressé la parole. Avec le recul cela me fait beaucoup rire, c’est fou comme les préjugés peuvent être bête.

Puis je suis partie faire mon lycée, encore ailleurs, à Nevers plus précisément en internat. Pour faire le bac dont je rêvais depuis longtemps. J’ai passé 3 années absolument géniales, grâce à ma meilleure amie Élodie. Nous nous sommes d’ailleurs rencontré le tout premier jour de lycée. J’ai également rencontré une autre copine Alice, qui est depuis 3 ans ma colloc en plus d’être mon amie.
Le lycée est l’une de meilleure période de ma vie, il y a eu des bons et des mauvais moments. Je ne dis pas que le lycée est une période facile, j’ai pleuré, j’ai changé, j’ai grandi, je suis partie de la maison, j’ai travaillé, mais surtout je me suis énormément amusée. Je n’ai aucun mal à garder, uniquement les bons souvenirs en mémoire.
Et après avoir travaillé des centaines d’heures pour avoir ce fameux bac, je suis enfin de retour à Paris pour entamer un nouveau chapitre de ma vie.

J’ai donc emménagé avec une amie de lycée. Faire une collocation était une évidence, au vue des loyers à Paris. Et en prenant de recul, je pense dans tous les cas je n’étais pas prête à emménager seule. A l’internat on prend vite l’habitude d’être entouré, de vivre ensemble, et puis je n’avais que 18 ans. Et à l’heure actuelle je suis toujours autant heureuse de vivre avec une copine. Je pense que nous avons beaucoup de chance, ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir vivre avec une amie et surtout de s’entendre aussi bien. Alors j’espère en profiter à fond, pour ne passer à côté de rien et n’avoir aucun regret.

En même temps, j’ai intégré le BTS Édition à l’école Estienne. Ou j’ai une fois de plus fait une merveilleuse rencontre, celle de mon autre meilleure amie, Claire. Et je dois avouer que c’est la meilleure chose qui me soit arrivé pendant ses deux années.
Pour ceux qui ne connaissent pas, l’école Estienne, est l’école d’arts graphique de référence à Paris. Il y a énormément de sections différentes, illustration, imprimerie, gravure, dorure, packaging, design graphique, communication, animation… il y en a vraiment pour tous les goûts. Et je dois dire que l’école en elle même est vraiment cool, il y a divers évènements organisés tout le long de l’année. Les locaux sont immenses et ont un charme parisien indéniable. Le style et l’imagination des élèves, c’est juste époustouflant, il y a une vraie ouverture d’esprit et une diversité de la part de tous. C’est quelque chose que je retiendrai toute ma vie, il y a une ambiance dans cette école.

Une bonne ambiance, c’est cool, on s’y sent bien et c’est vraiment agréable.
Je garde un excellent souvenir de cette école.

Par contre le BTS en lui même ne m’a pas du tout convenu. Apprendre à concevoir et à fabriquer un livre/ magazine de A à Z, est très intéressant. Mais cela ne m’a pas passionné, je ne me voyais pas passer ma vie à travailler dans l’édition. Heureusement, c’est une erreur de parcours qui ne me servira pas à rien, j’ai tout de même appris énormément de choses. Et je conseille cette formation à tous les passionnés de livres, pas uniquement pour leurs fonds, mais surtout pour leurs formes.
Me voilà donc un an après l’obtention de ce BTS, j’ai intégré une tout autre formation, qui me correspond beaucoup plus. Je viens de terminer cette seconde année en Designer de mode, et je suis ravie d’être dans cette nouvelle école.

Paris m’avait tellement manqué, j’aime la campagne mais ce n’est vraiment pas fait pour moi. J’aime habiter en ville, pouvoir faire tout, toute seule et simplement. J’aime prendre le métro, et marcher dans les rues de Paris. J’aime les terrasses au soleil, et les monuments. J’aime être proches de mes amis et du reste de ma famille. J’aime l’histoire de Paris et sa culture. J’aime être libre et indépendante.

J’espère que ce style d’article vous plaît.
Et je peux déjà vous dire que la suite sera moins générale et beaucoup plus précise.
Suite dans le prochain article : Le retour à la vie Parisienne #2

Tags:
, ,

1 Comment

Post a Comment